Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

Votre nouvel ami : le puceron

Votre nouvel ami : le puceron

La fourmi et le puceron

Vous êtes une magnifique fourmi. Vos antennes sont couvertes d’un duvet fin comme de la soie. Dans toute la fourmilière, on vous envie cette extraordinaire parure. Mais ceux que vous rendez complètement dingues, ce sont vos amis les pucerons. Dès qu’ils sentent l’incroyable douceur de vos antennes, ils projettent vers l’arrière un jet puissant de miellat. Ce miellat sucré et suave nourrit toute votre fourmilière.

puceron

Le puceron vous adore. Grâce à vous, il peut libérer son miellat sans se retenir.  Si vous ne récoltiez pas ce miellat, il serait quand même obligé de produire ces déjections oui, le miellat est du caca de puceron mais des champignons viendraient s’installer sur le miellat lâché n’importe où. Et infectée par les champignons, la plante mourrait. Et du même coup, le puceron mourrait aussi. Ou pire encore,  comme le miellat est collant, le puceron pourrait se prendre dedans et mourir collé, ce qui est une mort atroce. Mais heureusement, vous êtes là! Ouf! Le puceron peut tranquillement se nourrir de la sève de la plante, éjecter son miellat et rêver qu’un jour peut-être il s’envolera vers une nouvelle plante.

Fourmi, le puceron est votre meilleur ami !

L’abeille et le puceron

Mais non, finalement vous avez changé d’avis et vous n’êtes plus une fourmi. Vous êtes une abeille... Sauf qu’autour de vous, il y a peu de fleurs. Allez savoir pourquoi, vous vivez dans un endroit où il y a peu de fleurs. Comme dans une forêt par exemple. Du coup, pas facile de trouver du pollen, du nectar et tout ce qui doit nourrir la ruche. Heureusement, le puceron est là ! Et son super miellat ! La super abeille que vous êtes va le récolter, et le régurgiter… Miam! Vous voilà fabricant le plus top des miels, la rosée de miel

puceron

D’ailleurs, il n’y a pas que les pucerons que vous aimez, mais aussi les cicadelles blanches, qui elles aussi vous permettent de produire un miel extraordinaire. Les anglais en sont fous. Oui oui oui, c’est dégoutant… Le miel de sapin ou de forêt que les humains adorent  est en fait de la déjection de puceron régurgitée par l’abeille… Le top non? Et tout ça grâce à qui?

Abeille, le puceron est votre super copain !

puceron

L’humaine et le puceron

Et puis non! Vous n’êtes pas non plus une abeille. Vous êtes une humaine. Et avec vos yeux de géante vous avez découvert une colonie de pucerons sur vos rosiers ! Argl ! Rien à faire de cet horrible miellat qu’on appelle miellat pour pas dire crotte ! De la crotte de pucerons ! C’est quand même pas vous qui allez la manger ! Tant pis pour les abeilles, tant pis pour les fourmis, vous n’avez de coeur que pour votre plante.

Car oui, le puceron se nourrit de la sève de votre plante! Et c’est la sève digérée puis rejetée par l’anus du puceron qui nourrit la fourmilière et produit le miel de forêt que vous aimez… Stop!

Et donc le puceron peut faire des dégats sur les jeunes pousses de vos plantes, là où la plante est toute tendre.  Pour se nourrir, le puceron pique la plante et pompe la sève. Ce qui affaiblit la plante en général. En plus, la salive du puceron est toxique pour les plantes.

Les pousses ont du mal à croître, elles se flétrissent… Au potager, c’est pire, les plantes ne poussent plus et finissent pas disparaître en terre.

Jamais au grand jamais vous serez amie avec cette horrible chose !

Alors que faire?

La lutte biologique

  • Favoriser l’arrivée des coccinelles qui dévorent les pucerons. Installer des larves.
  • Aimer particulièrement les perce oreilles qui les mangent en sandwich.
  • Commencer à aimer aussi les araignées qui mangent les pucerons.
  • Et aimer aussi plein d’autres insectes au cas où ils mangeraient des pucerons.
  • Ne pas mettre de pesticide pour laisser tous ces insectes vivre et vous aider contre les pucerons.puceron

 les plantes compagnes et aromatiques

  • Planter capucine et lavande sous les rosiers. Les pucerons aiment tellement la capucine qu’ils laisseront les rosiers.
  • Planter dans vos massifs  des plantes aromatiques comme l’hysope, la melisse, la menthe, le romarin, la sarriette, la sauge, le thym, la verveine citronnelle, le coriandre qui attire les coccinelles. C’est top, ça sent bon, et ça se mange !
  • Arroser les plantes infestée avec de l’eau, au jet un peu fort pour décrocher les pucerons. Mais pas au karcher…
  • préparer des purins d’ortie, de consoude, de rhubarbe, de tabac, du lierre, ou de feuilles de tomates. Hacher la plante, la faire mariner dans de l’eau et laisser macérer en remuant chaque jour. Quand ça ne fait plus de bulle, passer au tamis, mettre dans le vaporisateur, et vaporiser la plante. Pour la rhubarbe, il faut laisser macérer 1 journée puis faire bouillir la décoction. Ensuite, quand c’est froid, pulvériser…
  • Une cuillère de vinaigre + un peu de savon noir dans de l’eau et pulvériser sur la plante.

Et vos plantes en pot?

Pas facile de garder un équilibre écologique quand on a un tout petit jardin, un balcon ou une terrasse. Les plantes y sont en pot et malgré vos efforts, elles sont couvertes de pucerons…

Alors il reste les anti-puceron bio.

Ou alors le semis de coriandre au pied de vos plantes. L’annuelle ne prendra pas le meilleur dans la terre pour elle et elle protègera votre plante.

Ou alors installer des pots d’herbes aromatiques au milieu de vos autres pots.

Ou encore l’arrosage vigoureux des plantes pour faire tomber les pucerons.

Achetez un paquet de tabac, faites un purin et pulvériser vos plantes. bonjour l’odeur!

Et si vous n’avez pas trop de pots, enlevez les pucerons à la main. Ca s’écrase doucement, et ça colle aux doigts….

Alors, humaine, amie ou ennemie du puceron?

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
engrais vert anti limaces
Super moutarde : engrais vert anti limaces

Vous avez passé un week-end héroïque dans la fraicheur douce d'un temps encore un peu mitigé. Vous avez gratté l'humus,...

Fermer