Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

Semis de fleurs, sans s’abîmer les ongles

Semis de fleurs, sans s’abîmer les ongles

Ce matin vous avez croisé une de vos connaissances, parfaite comme d’habitude et fraîche comme une rose, souriante et avenante, avec ça très jolie et joyeuse, flanquée d’un mari mi Leonardo, mi Brad, avec une touche de Russel Crow et un je ne sais quoi de Tim Roth, sans doute les épaules qui chaloupent, bref. Vous n’avez pas pu vous empêcher d’approcher. Etait-ce le mari ou le paquet de graines qu’elle montrait à une autre dame qui vous attirait tant? Les graines bien sûr ! Quand vous avez saisi la conversation, vous avez blêmi. Cette femme si parfaite expliquait à son amie qu’elle s’était lancée avec succès dans le semis de fleurs. Vous avez pensé à la peau de ses mains si transparente, à ses ongles impeccables, à son jardin magnifique et vous vous êtes entendue grogner… Comment fait-elle, oui comment fait-elle pour faire des semis sans s’abîmer les ongles?

Semis de fleurs, la méthode anti ongles et anti tout :

Vous achetez des graines. Devant l’emplacement de votre semis de fleurs, vous vous mettez à quatre pattes dans la boue, ou bien allongée dans l’herbe humide. Avec les doigts vous arrachez ce qui pousse en faisant attention à ne pas virer les supers vivaces achetées une fortune l’année dernière et vous triturez les petites mottes pour que la terre soit la plus fine possible. Vous grattez le tout avec une fourchette pour que ce soit beau. Avec un petit bâton vous faites un petit trou. Et heureuse, vous ouvrez enfin votre paquet de graines.

Zut, les graines sont si petites que vous ne les voyez même pas! D’un bond vous revoilà debout, courant à la cuisine chercher une loupe. Au passage vous lâchez de la boue dans toute la maison, mais vous êtes si heureuse… Dans un schploff caractéristique vous replongez dans votre gazon trempé et vous tentez difficilement d’attraper ces graines si petites. Mais c’est impossible! Elles collent à la paroi du sachet ! Et à vos doigts ! Vous soupirez un bon coup, inspirez à nouveau et retentez une sortie de graines en tapotant le sachet. Oh non! A ce moment le chien vous saute par dessus, le ballon vous rebondit sur le dos, une grande rafale de vent vous envoie tous les cheveux dans la figure ! Ahh ! Toutes les graines sont tombées d’un coup ! Et vous ne savez même pas où ! Elles sont si petites que vous ne les voyez pas dans la terre.

Mais pleine d’espoir et d’un optimisme naturel, vous saupoudrez de terre l’endroit supposé où les graines sont tombées et vous plantez votre étiquette. Vous essuyez vos mains boueuses sur votre ventre sans voir que vous êtes couverte d’herbes, avec le dos de la main vous essuyez votre front en étalant de la terre partout et soucieuse, vous cherchez s’il y a des limaces, des fourmis, des larves, des insectes, un chat qui veut faire pipi, un chien qui a envie de galoper ou je ne sais quel truc infâme qui pourrait empêcher vos graines de pousser. Par superstition, vous faites une petite prière… Et vous avez raison!

Pas trop mécontente de vous, vous rentrez et poussez un hurlement d’horreur en vous apercevant dans la glace.

PLUS JAMAIS CA !!!!!

 

 

Semis de fleurs, la méthode de la fille parfaite :

Tapoti tapota, sur votre ordinateur, vous commandez des graines de fleurs  et des pastilles Jiffy prononcez Djifi ou Djifaï ou comme vous voulez. Ce sont des pastilles de tourbe, entourée d’un petit papier, qui grandissent quand vous les mettez à tremper. C’est dans ces petites pastilles gonflées d’eau que vous allez faire vos semis de fleurs, sans gant, au chaud et au sec dans la cuisine.

Quelques graines dans chaque pastille mouillée et hop dès que vos semis de fleurs poussent un peu vous les replantez tels quels, la pastille et ses pousses en pleine terre, dans votre jardin, là où vous voulez, dès que le risque de gelées est passé, avril ou mai.

Bien sûr, pendant que ça pousse à l’intérieur, vous arrosez tous les jours.

Si jamais vous avez fait tomber trop de graines dans votre pastille, une petite touffe va pousser. Vous pourrez toujours couper les tiges pour ne garder que deux tiges par pastille.

Voici quelques adresses :

  • Les jardins de Sauveterre pour les fleurs sauvages.
  • Kokopelli pour les graines potagères et les fleurs de potager.
  • En Angleterre parce qu’ils ont de beaux jardins.
  • Dans le Yunnan si jamais vous cherchez des bambous.
  • au Japon pour des ipomées ou des citrons japonais.
  • En Espagne pour les pastilles et les plateaux à semis.
semis de fleurs

La pastille sèche et la pastille imbibée d’eau

semis de fleurs

Oups ! Vous en avez trop mis dans les pastilles ! Il faudra couper quelques tiges.

Semis de fleurs

Et hop ! Dans la chambre d’amis, devant la fenêtre, à l’abri de la grêle, du gel, des limaces et des yétis divers qui hantent votre jardin.

Semis de fleurs

Vous allez même en garder pour l’année prochaine.

1 commentaire
  1. Très utile. Heureusement les capucines ont des graines plus grosses… mais c’est pour plus tard.
    Ton beau jardin est extra !
    Bises-Marc

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
choisir un fruitier
Choisir un fruitier : le c-à-scion

Ce matin, la cervelle embrumée par une mauvaise nuit asséchée par le chauffage trop fort, vous avez collé votre front...

Fermer