Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

L’été roses : les roses anciennes

L’été roses : les roses anciennes

Rappelez-vous. Vous vous êtes réveillée un matin des roses plein la tête. Et depuis, ça vous obsède. Vous avez été sur des dizaines de sites, vous avez feuilleté des centaines de livre, vous avez harcelé vos voisins, votre famille et tous les vendeurs de pépinières. Surtout les beaux. Et puis un beau matin, alors que les oiseaux chantaient comme des fous, il a fallu vous rendre à l’évidence. Vous ne compreniez plus rien…

Des milliers de roses, des noms latins, des hybrides  des quoi? Des couleurs à n’en plus finir, des hauteurs, des parfums, et même des miniatures ou des panachés, des fleurs simples et des fleurs choux. Des milliers, des milliers, des milliards, un infini de roses différentes. Et puis partout, sur toutes les bouches des critiques ou des éloges des roses anciennes. Et même des roses modernes qu’on veut vous vendre parce qu’elles ressemblent à des roses anciennes.

Et c’est comme ça que vous avez découvert qu’il y a des roses anciennes et des roses modernes. Mais c’est quoi une rose ancienne? Et une rose moderne? Hein, c’est quoi d’abord?

Vous avez bien raison de trouver tout cela très compliqué. C’est très compliqué. Un dédale. C’est pourquoi cet été, je vais écrire plusieurs articles sur les roses anciennes. Pour que vous vous y retrouviez et surtout pour que vous trouviez la rose de vos rêves. Les roses de vos rêves.

rose ancienne

L’hybridation

Le premier truc à comprendre dans les roses, c’est l’hybridation. Ce qui donne des hybrides. Des hybrides de ceci ou de cela. Parfois plutôt que de voir écrit hybride, on voit écrit X. X de ceci ou X de cela. Mais c’est toujours un hybride.

Le 2ème truc à comprendre dans les roses, c’est que l’humain les aime depuis très longtemps. Comme il aime les roses avec son coeur, comme plein d’autres fleurs d’ailleurs, il  les a observées et cultivées. Il a pris des roses sauvages à droite et à gauche. Parfois même des églantiers. Il en a fait venir d’un peu partout et les a replantées dans son jardin. Ces roses ont fait des fruits, des cynorrhodons répétez-le cinq fois à voix haute, qui sont des petites capsules rouges qui contiennent les graines.

Et l’humain a semé ces graines dans ses jardins. Mais parfois, quand il semait les graines d’un rosier, et bien c’était un rosier différent qui germait. Ce qui nous semble étrange aujourd’hui était tout à fait normal à une époque plus ancienne. L’humain connaissait très bien les plantes heu… seulement certains humains. Même si l’humain ne savait pas scientifiquement ce qui se passait, il a vite compris que quand un pollen se mélangeait à un pistil ça finissait par faire des graines. Et que si par hasard un pollen se mélangeait à un pistil d’une autre variété, ça faisait toujours des graines mais qui contenaient un hybride : une plante qui ne ressemble pas à ses parents.

Et du coup, plutôt que d’attendre que la nature, le vent, les oiseaux ou les insectes s’en occupent, il l’a fait lui même. Il a pris du pollen d’une rose. Il a enlevé toutes les étamines d’une rose différente, et il a tout doucement, comme une abeille, mis son pollen récolté sur le pistil de la rose différente. Ensuite, à l’automne comme d’habitude, il a récolté ses graines dans le cynorrhodon.

On parle de roses anciennes parce qu’on peut toujours trouver des roses qui étaient cultivées dans les temps anciens.

Les roses anciennes sont des roses fabriquées par les humains. Hybridées par des humains. Soit manuellement, soit parce que différents rosiers ont été plantés dans le même endroit et se sont hybridés naturellement.

Les roses botaniques

Ce sont les roses sauvages. Celles qui poussent naturellement n’importe où dans le monde, au bord de la mer, en montagne ou ailleurs. Elles sont toutes à l’origine des roses hybridées. Parfois même, elles se sont hybridées toutes seules. Sans que l’humain intervienne.

Ce sont ces roses botaniques qui ont été récoltées par les humains, cultivées, puis hybridées. Il en existe des centaines différentes. Imaginez la taille du monde, les différentes régions… Il y a autant de rosiers différents que de parties du monde différentes.

Avec ça, il y a de quoi faire. Et c’est justement ce que l’humain va faire.

rose ancienne

Les roses anciennes

Les roses anciennes sont les roses cultivées par l’humain et hybridées. Ensuite arrivent les roses dites modernes qui sont aussi cultivées par l’humain et pas par des extras terrestres. Mais les roses modernes sont cultivées depuis moins longtemps… Alors que les roses anciennes sont cultivées depuis longtemps.

Sauf que c’est faux, ou vrai à moitié.

rose ancienne

Alors quand s’arrête l’ancien? Quand commence le moderne?

Il va falloir vous y faire : il n’y a pas de date précise. On peut dire qu’un rosier de 1970 est aussi ancien qu’un rosier de 1600.

Mais pire : il y a des roses anciennes hybridées très récemment et qui sont donc modernes mais qu’on appelle anciennes…

Et encore pire : dans les roses anciennes, on parle aussi de roses anglaises…

Ca y est ? Le désespoir vous accable ? Zen. Les roses anglaises sont des roses « modernes », mais qui ressemblent à des anciennes.

Ils sont fous ces anglais ! A quoi ça sert de faire des roses modernes qui ressemblent à des anciennes? Pourquoi ils compliquent tout ?

Non, les anglais ne sont pas fous. Mais ils aiment – à la folie c’est vrai, les roses.  Les roses qui leur sont super reconnaissantes poussent du coup admirablement bien sous leur climat.

En fait, les roses anglaises sont des roses qui ressemblent à des roses anciennes. Ce qui veut dire qu’elles ont leur allure, leur parfum, mais avec un truc en plus : des fleurs à n’en plus finir tout le printemps, tout l’été et tout l’automne. On peut trouver que c’est un avantage ou pas. Je vous en parlerai dans un autre article.  Les roses anglaises sont donc ultra florifères, parfumées et ont un look d’anciennes.

rose ancienne

Les roses anciennes : une question de look

Voilà, une rose ancienne c’est ça : une rose qui a un certain look. Ce n’est pas une question de taille, de couleur, de parfum ou d’ancienneté. C’est une question de look. Un peu comme le look vintage. Vous pouvez acheter un truc neuf vintage, comme vous pouvez planter un rosier moderne ancien. On va dire en gros que c’est un look plus cool. Plus détendu. Simple mais somptueux, l’air de rien. Le luxe qui n’en n’a pas l’air.

Comme pour vos habits, votre déco, votre voiture, un rosier ancien dans votre jardin donne une image de vous.

Et comme sa floraison est spectaculaire, c’est une image flash qui s’imprime.

C’est pourquoi le rosier doit vous ressembler. Vous devez vous sentir bien avec lui. Vous irez le voir chaque jour, le sentirez… Vous couperez ses fleurs fanées, ou pas. Vous enlèverez les pucerons avec vos doigts… Aïe ouille il vous piquera ou pas. Il sera grand immense ! Ou tout petit rampant… Dans un pot dans la terre, au soleil et à l’ombre. Des années, oui des années vous allez passer avec lui.

Choisir son rosier ancien

Choisissez bien votre rosier. Les rosiers même anciens portent des noms. Quand vous voyez un rosier riquiqui dans une jardinerie, tout raide dans son pot, notez son nom et foncez sur google image voir à quoi il ressemblera une fois adulte.

  • Regardez sur le net à quelles saisons il fleurira.
  • Cherchez des infos pour savoir s’il a de grosses épines ou pas.
  • Regardez à quoi ressemble son feuillage. Grand, petites feuilles, gris, vert foncé, clair, parfumé. Oui, certains rosiers anciens ont un feuillage parfumé.
  • Les fleurs seront parfumées ou pas?
  • Il aura des grosses fleurs uniques ou des bouquets de petites fleurs?
  • Vérifiez sa hauteur une fois adulte.
  • Il demande beaucoup d’entretien ou pas?

N’achetez jamais un rosier, ancien ou moderne sans avoir vu son allure générale une fois adulte. C’est si moche dans un petit pot qu’il est impossible d’imaginer ce qu’il sera adulte. Et cela vaut aussi pour les rosiers modernes.

Si vous cherchez une rose particulière, utilisez les outils de recherche des sites existants. Et encore plus si vous lisez l’anglais.

Quand vous avez trouvé votre rose idéale, cherchez-la chez vos pépiniéristes ou sur internet où vous pouvez la commander. N’oubliez pas que c’est facile de faire des boutures de rosiers. Si vous les commandez en Angleterre, ça vous coûtera une fortune. Mais si vous cherchez une perle rare, alors acceptez de la faire venir du bout du monde. Les roses adorent voyager.

Alors ça y est ? Vous savez dire cynorrhodons cent fois de suite? Et pour le reste, ne vous inquiétez pas, je prépare d’autres articles pour mieux vous aider.

Mais la base c’est celle-là : allez voir à quoi ressemblera votre rosier avant de l’acheter.

 

 

 

6 commentaires
  1. Je viens de découvrir ton blog et je mis promene avec une certaine joie bonne journée c’est sympa le contenu continuez comme ça.

    • Merci beaucoup pour cet encouragement. A très bientôt.

    • Je viens d’aller voir les caftans, ils sont magnifiques! Bravo !

  2. Je parcours ce blog et plus je lis, plus j’apprends. J’ai hâte d’en savoir plus 😉

    • Merci beaucoup pour votre encouragement ! Les nouveaux articles vont arriver très bientôt. Et même si les roses ne fleurissent plus…

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
plantes aromatiques
Vent de folie : les plantes aromatiques

Le soleil s'est levé sur la plaine. L'orge qui se prend souvent pour un océan s'est mis à onduler. Juste...

Fermer