Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

Faire des boutures, on adore !

Faire des boutures, on adore !

Faire des boutures. Mais qu’est-ce que ça veut dire?

Faire des boutures, c’est magique : c’est cloner une plante. En faisant une bouture, vous créez un nouveau plant de votre plante favorite, identique à votre plante favorite.

Imaginez : je vous coupe un bras, je le plante et hop un clone de vous-même apparaît.

Faire des boutures, c’est exactement ça. Vous créez un clone qui a exactement le même capital génétique que votre plante favorite. Bien non?

Et à quoi ça sert?

A multiplier les plantes autant que vous voulez.

Par exemple :

Dans votre jardin certaines plantes sont en pleine forme. Elles adorent l’endroit, fleurissent à qui mieux mieux, poussent comme nulle part ailleurs. En quelques mots : elles vous adorent. Du coup, toute fière de cette nouvelle amitié, vous voulez mettre des plantes identiques un peu partout. Pour une haie par exemple. Pour ça, vous allez faire des boutures de vos plantes favorites et plus tard, vous les planterez là où vous voulez.

Ou alors, chez vos amis vous avez vu une plante qui vous plaît franchement. Un super lilas d’une variété jamais vue par exemple. Du coup, vous rêvez d’avoir le même. Et bien c’est possible, et sans dépenser un sou ou courir chez tous les collectioneurs! Il suffit de faire des boutures de ce magnifique lilas. Plus tard vous pourrez les replanter chez vous. Et si vous en avez plusieurs les offrir à vos amis.

Faire des boutures, c’est aussi faire du bouturage, ou bouturer. Ou encore faire des petits bébés plantes clonées que vous mettez à pousser dans des pots en attendant qu’ils grandissent.

Pour certaines plantes vous faites des boutures dans la terre. Et pour d’autres des boutures dans l’eau.

Faire des boutures dans la terre :

Dans la terre, vous pouvez faire des boutures de rosiers, faire des boutures d’hortensia ou d’azalée, faire des boutures de lilas, des boutures de romarin ou de lavande. Et un peu tout ce qui vous passe par la tête pourvu que ce soit des boutures de ligneux.

Vous devez couper une petite tige de l’année de la plante choisie. Pas un vieux bois dur, surtout pas. Selon la plante vous allez faire des boutures au printemps vers mai/juin après la floraison ou alors en septembre. En mai/juin la tige sera bien tendre. En septembre, on dit une tige « aoûtée », une tige un peu tendre, mais aussi un peu durcie par l’été. Bref, dans tous les cas, vous prenez des jeunes tiges. Oui, pour vous donner plus de chances, il vaut mieux prendre plusieurs tiges.

Vous coupez proprement ces jeunes tiges et vous enlevez les feuilles du bas. Vous coupez un peu celles du haut. Car ce que vous demandez à la plante, c’est de se concentre à faire des racines pour bien se nourrir. Si vous laissez trop de feuilles, la bouture va respirer respirer… et oublier de faire des racines. Du coup, la pauvre, elle mourra. Donc vous coupez un peu les feuilles et vous coupez aussi la tête de la tige.

Donc vous travaillez un peu ces tiges et  vous les plantez dans de la terre. Elles vont passer l’hiver dehors. Au printemps, pour pousser dignement elles voudront à tout prix faire des racines. Comme les jours rallongent, elles vont bosser dur pour grandir, se nourrir, exister.

On ferait pareil si on pouvait  aussi se cloner. Vous allez donc bien aider vos boutures à se nourrir et à grandir en utilisant de l’hormone de bouturage au moment des boutures. Et vous surveillerez bien tout cela pour que ce soit bien arrosé et bien exposé au printemps suivant.

Des racines vont se développer, la plante va pouvoir devenir autonome et grandir. A l’automne suivant ou à la fin de l’hiver suivant, vous pourrez mettre en terre vos boutures. En les déracinant tout doucement de leurs pots, et en les replantant tout aussi doucement.

C’est aussi simple que ça : vous allez procéder comme pour faire des boutures de rosiers.

Et si vous avez besoin d’un peu d’aide en vidéo, en voilà sur la chaîne de My beautiful jardin

Faire des boutures dans l’eau

Là, c’est le plus facile!

Vous pouvez faire des boutures de laurier rose, de basilic et de menthe, faire des boutures de saules, de lierre et d’impatiens. Bref, vous pouvez faire des tas de boutures dans l’eau!

Là, c’est tellement un jeu d’enfant, qu’il faut le faire avec les enfants.

Vous coupez des tiges de menthe, de saule ou de ce que vous voulez et vous les mettez dans un verre d’eau. Bientôt, vous verrez des petites racines blanches sortir (2/3 semaines) Dès qu’il y en a un petit paquet, hop, vous replantez dans un pot (encore 2 semaines).

A la bonne saison (au printemps) vous pouvez planter votre clone en pleine terre.

Je vous l’avais dit, c’est hyper facile!

Mais bon, ça ne marche avec tout. Il faut faire des boutures dans l’eau avec des tiges bien tendres, bien vertes, bien fraîches.  Sauf avec le saule! Vous pouvez  mettre une grosse branche bien dure dans une poubelle remplie d’eau. Incroyable, mais en quelques semaines, la grosse branche va produire des racines!

Allez je vous le répète : faire des boutures, c’est facile! Dingue, vous voilà devenue cloneuse.

faire des boutures

 

5 commentaires
  1. Petite erreur dans la rubrique « faire des boutures » 2ème ligne:
    Un plan au lieu de un planT

  2. Je laisse passer la pluie, le vent, et dès jeudi je tente!

  3. Reviens parmi nous si tu as des questions. Bonnes boutures!

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
Les vivaces, les annuelles, les bisannuelles

Les vivaces, les annuelles, les bisannuelles sont des plantes qui ne produisent pas de bois. Qui ne produisent pas d'écorce...

Fermer