Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

Comprendre en 5 minutes pourquoi il y a des érables rouges grâce à la diction

Comprendre en 5 minutes pourquoi il y a des érables rouges grâce à la diction

Vous savez pourquoi les arbres jaunissent. Mais pourquoi certains sont rouges en automne? Par exemple les érables rouges?

On reprend pour les distraits:

Le pigment vert des feuilles, c’est la chlorophylle.

Les rayons du soleil émettent du rouge et du bleu, tout le monde le sait. La chlorophylle veut devenir énergie pour nourrir l’arbre. Elle absorbe la lumière rouge et bleue du soleil quand ces lumières atteignent les feuilles.

La lumière qui est réfléchie par la feuille est donc moins rouge et moins bleue, puisque ces couleurs sont « mangée »s par la chlorophylle qui veut nourrir l’arbre. Du coup, la feuille apparaît verte.

Tout l’été, sous l’effet de la chaleur, les plantes synthétisent sans arrêt de la chlorophylle pour nourrir la plante.

Mais on a vu que la plante a d’autres pigments comme la carotène. Cette carotène absorbe la lumière bleu-vert et la lumière bleue (qui viennent du soleil) encore?  Quand la carotène et la chlorophylle sont dans la même feuille, elles absorbent la lumière rouge, bleu-vert et bleue: la lumière réfléchie apparaît verte. Ca va? Vous suivez?

Mais comme la carotène est un pigment très stable, quand la chlorophylle disparaît, la carotène elle reste. Les feuilles réfléchissent alors du jaune (et plus du vert)

Et le rouge dans tout ça? Oui, les érables rouges?

Un troisième pigment, les super anthocyanines, sont aussi dans les feuilles. Les anthocyanines absorbent elle aussi la lumière du soleil. Elles absorbent la lumière bleue, bleu-vert et verte. La lumière réfléchie par la feuille apparaît alors rouge.

Ces super anthocyanines (répétez à haute voix, de plus en plus vite!) sont dissoutes dans la sève. Elles ne sont pas tout à fait comme les autres pigments. Elles, elles ne sont pas fixées à la feuille. Elles se baladent dans la sève, dans la plante. Du coup, ces anthocyanines sont sensibles à la qualité du sol qui nourrit la sève. Si le sol est acide, les pigments éclatent de rouge. Si le sol est un peu plus calcaire, alors ces pigments sont un peu plus pourpres, violets, marrons.

Donc les érables rouges seront plus ou moins rouges selon le sol de votre jardin.

Mais ça s’arrête pas là. Accrochez-vous : 

L’été, grâce à la lumière sur la chlorophylle, les feuilles sont des usines à sucre. En plus, la chlorophylle fait réfléchir la lumière des feuilles en vert. (Quand quelques arbres comme les bouleaux ont un paquet de carotène, les feuilles sont alors plus brillantes). Revenons aux sucres. L’eau et les éléments nutritifs circulent dans les branches. Les sucres produits par la photosynthèse circulent aussi (merci la chlorophylle!). Ces sucres partent des feuilles et coulent dans les autres parties de l’arbre qui est bien nourri.

Et puis zut, voilà l’automne. L’arbre sent le froid la nuit, les jours qui raccourcissent et il veut hiverner. Du coup, il forme une membrane à l’entrée de la feuille. La circulation des nutriments  est bloquée. Du même coup, la production de chlorophylle diminue et le vert s’estompe. La carotène se lâche et peut enfin exprimer sa couleur. Jaune vif.

Les nutriments sont bloqués et les sucres aussi. Du coup, dans certains arbres, le sucre qui ne circule plus et reste concentré réagit! Sacré sucre… Il forme des anthocyanines. Les revoilà!

Grâce à ces anthocyanines, les feuilles jaunes au départ deviennent rouges.

Magique non? Ca me donne envie de manger 15 éclairs au chocolat bourrés de sucre pour voir si moi aussi je vais devenir rouge. Et là voilà les magnifiques, les grandioses, les extraordinaires… Erables rouges!

Un bref résumé :

Quand la température baisse, zou, la chlorophylle est détruite. Si les températures restent au dessus de 0°, les anthocyanines se forment. Le soleil brillant détruit lui aussi la chlorophylle et augmente les anthocyanines.

Donc temps sec, soleil brillant avec nuit fraîches mais pas glacées = super couleurs d’automne!

Vous vous rappelez de ces fantastiques couleurs en 2003, à l’automne de la grand sécheresse?

Et vous avez réussi à répéter 30 fois de suite : « ces super anthocyanines »?

érables rouges

 

 

 

 

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
Tuyau de serpolet à Tine

Vous croyez que je me suis remise à la téquila? Pas du tout. Je vais vous parler du thym serpolet....

Fermer