Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

Le chrysanthème en délire

Le chrysanthème en délire

Ce matin, vous vous êtes plantée sur le perron de votre porte. Vous avez jeté un regard sur l’est à la recherche d’un point bleu dans le ciel qui aurait pu augurer d’une belle journée lumineuse. Mais avant même de comprendre que c’était cuit, un mot a surgit dans votre esprit : chrysanthème. Oui, chrysanthème.

Vous avez alors pensé à vos potées dans la voiture et vous vous êtes demandée si vous étiez tellement conditionnée par votre culture que vous ne savez même plus pourquoi vous achetez des chrysanthèmes. Hélas, la réponse vous a fait courber le cou : oui. Oui, vous achetez de chrysanthèmes sans savoir pourquoi.

Oubliant l’espoir d’un rayon de soleil, le dos vouté, vous êtes descendue au garage pour regarder vos fleurs. Et là, alors que la grisaille du ciel avait déjà envahi votre être tout entier, la fleur vous a adressé un de ses sublimes sourires. Un sourire qui fait oublier la tristesse d’un moment, un sourire qui réchauffe le coeur, un sourire qui apaise l’âme. Whaââ…

chrysanthème

En Asie, le chrysanthème est associé à l’éternité, à la lumière infinie, à la joie. Il est le symbole de paix, de noblesse, d’excellence, de perfection et de longue vie. On dit même que si vous buvez la rosée du pétale d’un chrysanthème sur lequel quatre lignes du soutra de Kannon ont été écrites, vous vivrez 1000 ans. J’essaie tout de suite !

chrysanthème

Ici, il est associé au culte des morts.

En fait, le chrysanthème est arrivé chez nous au 17ème. Il a tout de suite été adoré. Pensez : une fleur qui continue à fleurir en novembre ! Alors que tout s’éteint ! Il n’en fallait pas plus pour qu’elle devienne un symbole d’amour absolu.  Au 19ème on l’offre en bouquet aux personnes qu’on aime.

Mais voilà, après le 19ème est arrivé le 20ème et avec lui les grands massacres. Notamment celui de 14/18. En 1919, Poincarré quel nom !  demande qu’on fleurisse les monuments aux morts. Et comme il y a peu de fleurs en cette saison, on utilise le chrysanthème qui reste très spectaculaire en novembre. Des monuments aux morts de la nation à nos modestes monuments aux morts privés, il n’y a qu’un pas. Les femmes s’emparent des chrysanthèmes pour fleurir les tombes de leurs maris et de leurs proches défunts. Depuis, les chrysanthèmes sont toujours dans nos cimetières. Et chaque années plus de 25 millions de pots sont respectueusement déposés devant des tombes.

chrysanthèmes

Imaginez : si chaque années 25 millions de pots étaient replantés dans les jardins et ailleurs…

Oui, vous pouvez replanter vos chrysanthèmes où vous voulez.

Le chrysanthème est une fleur vivace, une astéracée, assez facile à cultiver et qui demande peu de choses si ce n’est un peu d’humidité pendant les grosses chaleurs.

Avant qu’ils ne soient tout secs, allez récupérer vos pots au cimetière.  Dépotez votre plante et trempez-la dans un bac rempli d’eau. Encore mieux, trempez-la dans la boue. Les racines vont adorer ! Laissez votre plante longtemps dans la boue. Elle a besoin de bien s’imbiber de l’eau.
Installez-la au fond du trou de plantation.
Ramenez la terre tout autour.
Arrosez. facile non?
Installez des feuilles en paillis tout autour du pied car le chrysanthème est sensible au gel. A la fin de la floraison, ou bien maintenant s’il n’y a plus de fleur,  il faut couper les tiges à quelques centimètres et étaler le paillis sur les tiges. Pour les protéger du gel. Et l’année prochaine, youpi, ça ressort !

Pour le cimetière, choisissez plutôt des variétés à petites fleurs, d’une jolie couleur, plus naturelles ensuite dans votre jardin. Ensuite, quand vous ramènerez la plante chez vous, plantez-la au milieu des asters ou au milieu d’autres fleurs qui ressemblent au chrysanthème.

chrysanthème

 Vous imaginez la douce caresse de ce chrysanthème sur votre joue? Je le veux ! Où le trouver ? Au Japon ? Où ? Oui où?

 

 

« Sans savoir pourquoi

j’aime ce monde

où nous venons pour mourir »  (Natsume Sôseki)

         

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
fleurs à papillons
Les papillons dans les fleurs à papillons

Vous avez entendu parler de la disparition progressive des abeilles. Mais les papillons? Qui se soucie encore des papillons? Tout...

Fermer