Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

Choisir un fruitier : le b-a-ba

Choisir un fruitier : le b-a-ba

Vous voilà devant votre extraordinaire trou de plantation, les mains plaquées sur les hanches, le regard franc tourné vers l’avenir. Avec une résolution farouche qu’on ne voit que sur les affiches pour les kolkhozes, vous admirez votre labeur.

Mais soudain, une indécision vous traverse : quel fruitier je vais planter là-dedans?

le cri du kolchoze

Choisir un fruitier : la forme fruitière

Depuis toujours, vous avez entendu parler de palmette, de quenouille, de plein vent ou de cordon et ces mots se cognent dans votre tête sans que vous arriviez à leur donner du sens.

Les arbres fruitiers, surtout ceux à pépins, sont assez marrants. Vous pouvez les tailler pour leur donner des formes différentes qui ont toute un nom, sauf si vous en inventez une nouvelle. Ces formes sont répertoriées dans des encyclopédies. En suivant pas à pas, année après année les conseils de taille, vous arriverez à avoir un arbre avec la forme que vous voulez. Ca vous permet d’avoir dans votre jardin des petits poiriers ou des petits pommiers. Mais ne vous attendez pas à des récoltes abondantes. Ces tailles créent des architectures de troncs et de branches, parfois au dépend de la fructification.

Vous pouvez vous-même former votre arbre, mais vous pouvez aussi l’acheter tout fait. Evidemment, dans ce cas, vous ne trouverez pas beaucoup de formes… Mais à l’automne, vous trouverez des palmettes, des U, des colonnes, et quelques autres.

choisir un fruitier

Mais vous pouvez aussi décider de choisir un fruitier en lui laissant une forme plus ou moins naturelle. Attention, selon la taille de votre jardin, ne plantez pas un fruitier qui va devenir trop grand !

Tous les fruitiers n’acceptent pas des formes rigolotes. Si vous essayez d’écrire votre nom avec un cerisier ou un pêcher, vous allez être déçue… Rappelez-vous, ça ne marche que pour les fruitiers à pépins…

choisir un fruitier

Quelle que soit la forme que vous allez choisir, vous devez d’abord penser à votre porte-greffe. C’est lui qui va déterminer la forme de votre fruitier, en fonction de la vigueur du porte-greffe.

Choisir un fruitier : le porte-greffe

Les plantes, vous le savez, sont magiques. Vous pouvez prendre un bout d’un arbre, lui coller le bout d’un autre arbre et hop, vous avez un 2 en 1. Pour les fruitiers, c’est la même chose.

Prenons un exemple : les poiriers sont des arbres traditionnellement très vigoureux. Ca veut dire qu’ils deviennent grands, larges, forts. Or vous voulez un poirier, mais un petit… Du coup, le pépiniériste va prendre les racines d’un plus petit arbre, comme un cognassier (coings). Il va couper l’arbre, et greffer (coller) le poirier sur les racines du cognassier. Du coup, le poirier va grandir, mais pas plus qu’un cognassier. Pratique non?

Le pépiniériste va donc choisir un porte-greffe en fonction d’une forme future, mais aussi en fonction de votre terre. Si elle est lourde et argileuse ou légère et sèche, le pépiniériste vous proposera tel ou tel porte-greffe. N’oubliez pas de lui parler de votre terre !

choisir un fruitier

Choisir un fruitier : quel est mon climat?

Ca va être difficile d’avoir de la mirabelle au sud. Et ce sera pas mieux avec les olives au nord…

Des figues au nord? Peut-être, mais pas franchement bonnes. Des orangers à Orange? Gel assuré. Des amandes en montagne? Ca va pas marcher non plus…

Pour vous simplifier la vie, choisissez des fruitiers qui poussent sous votre climat. Regarder chez vos voisins, dans les jardins pas trop loin.

Faites simple, faites facile. Choisissez ce qui pousse bien chez vous. Ce qui ne sera pas malade et qui aimera votre soleil, votre fraicheur, votre altitude ou vos embruns. Soyez sympa avec vous, et avec vos fruitiers !

Choisir un fruitier : la saison des fruits

Ce serait dommage d’avoir des pêches quand vous êtes en vacances. Ou bien d’avoir des pommes des poires des prunes des figues et du raisin, tous dans la 2ème quinzaine de septembre. Pour une diète de fruits, c’est bien…

Un pommier/poirier/prunier/cerisier/abricotier en forme à peu près naturelle = 30 kg de fruits !

Un pommier/poiriers dans les formes compliquées : 1 kg de fruits/mètre de grosse branche

A vous de voir ce dont vous avez envie. Essayez d’étaler la récolte des fruits en variant les pommiers ou les poiriers, . Vous pouvez avoir des fruits d’août à décembre ! Et même janvier pour les kakis (plaqueminiers) et les nèfles. Pour la consommation d’une famille, vous pouvez imaginer 1kg de fruits par jour, ou 35kg de fruits par mois.

Choisir un fruitier : la fertilité

La quoi? Ah non ! Pas la fertilité !!! Et pourtant…. Allons-y vite : il faut une abeille et deux arbres en fleurs. L’abeille butine sur l’arbre n°1 et se couvre de pollen. Elle file sur l’arbre n°2 et fiche de son pollen partout. Tant mieux. Le pollen tombe sur les stigmates et hop vous aurez un fruit. Donc pour avoir des fruits vous devez avoir 2 arbres. Le 2ème peut être à 100 mètres à la ronde, chez des voisins. Mais s’il n’y en a pas, et si vous ne plantez qu’un arbre, vous aurez peu de fruits…

Mais oh miracle ! Oui il existe des arbres auto fertiles ! C’est merveilleux non? Plus besoin d’abeilles, de deux arbres ou de voisins : votre arbre peut se fertiliser tout seul.

Mais ça fait un truc de plus à demander à votre pépiniériste : dites-moi madame (ou monsieur) il est auto fertile ce fruitier ou pas?

Bien sûr, si vous plantez un verger entier, avec des arbres en binôme, pas besoin de demander quoi que ce soit  c’est pas vrai ! il vaut mieux demander si les espèces se fertilisent entre elles ou s’il faut prendre une autre variété…

 

Les bonnes question pour choisir votre fruitier

  • Quelle forme ?
  • Petit ou grand?
  • Quelle est ma terre? Sèche, argileuse, lourde, sableuse, très calcaire, très acide?
  • Qu’est-ce qui pousse bien dans mon coin?
  • Quand est-ce que j’ai envie de manger des fruits?
  • J’en veux beaucoup ou juste pour le fun?
  • Est-ce que ce fruitier est auto fertile?

 

Allez-y, amusez vous! 

 

choisir un fruitier

choisir un fruitier

choisir un fruitier

choisir un fruitier

 

 

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
faire un trou de plantation
Fourmillements : faire un trou de plantation

Dans votre main, l'aubergine est magnifique. Avant de l'éplucher, vous la contemplez un instant. Vous pensez à ce légume magique,...

Fermer