Un jardin facile et fleuri en ayant l'air d'une pro !
Bienvenue !

Envie d’arbre? Choisir un arbre

Envie d’arbre? Choisir un arbre

Eté de la Saint-Martin dure trois jours et un brin… Chouette ! L’été revient pour trois jours le 11 novembre! Et puisque quand l’hiver vient doucement, il est là à la saint Clément – le 23. Youpi ! Il vous reste un peu de temps avant le vrai froid. Et vous profitez de cette douceur pour planter un arbre.

Par précaution, on ne sait jamais avec ces dictions, vous enfilez tout de même un pull sur votre maillot de bain.

Oui mais bon sang, comment choisir un arbre ?

Choisir un arbre en fonction de sa taille adulte

Ca semble une évidence mais quand vous voyez un joli petit arbre de rien du tout tout mignon, vous imaginez difficilement qu’en 10 ans il peut devenir immense et changer parfois de forme. De plus, vous avez du mal à vous projeter dans une prochaine décennie. Vous êtes un peu plongée dans l’ici et maintenant à profiter de chaque instant qui passe. Alors 10 ans, 20 ans… Bouh que c’est loin ! Et pourtant… Un arbre grandit toujours plus vite qu’on ne le pense. Regardez vos voisins, est-ce qu’ils savaient eux que ce joli tout plein petit hêtre  pourpre allait un jour devenir un monstre qui cacherait leur horizon et bousillerait les lignes électriques? Même si vous ne pouvez pas imaginer qu’un jour vous aurez 40 ans ou 50 ans, votre arbre lui les aura. On parle de 1ère grandeur, de 2ème grandeur, de 3ème grandeur et de petit arbre. Vous devez donc connaître la taille adulte de votre bébé arbre avant de l’acheter.

taille adulte arbres

Choisir un arbre en fonction de ses racines

Un arbre, comme toutes les plantes d’ailleurs pousse à l’extérieur, mais aussi sous la terre. Ses racines s’étendent. Bien sûr, tout cela est normal. Mais si vous avez un joli mur à proximité, ou une construction ou un beau dallage… les racines viendront tordre tout ça.

les racines

Pire, certains arbres drageonnent. C’est à dire que des pousses sortent des racines, à quelques mètres de l’arbre mère. Ces pousses vont devenir à leur tour des arbres. Vous pouvez les couper, mais cela stimule l’arbre mère à créer de nouvelles pousses, de plus en plus nombreuses, sur ses racines qui s’étendent de plus en plus.

Parfois à quelques dizaines de mètres de l’arbre mère vous pouvez voir une pousse surgir. Of course, la tondeuse peut remédier à cela. Mais parfois les pousses qu’on arrête pas de couper obligent les racines à partir ce plus en plus loin, quitte à traverser une piscine ou les fondations d’une maison. C’est par exemple le cas de certains peupliers, de certains cerisiers à fleurs et même des merisiers.

Ca drageonne !

Aujourd’hui, beaucoup d’arbres sont greffés sur racines pour éviter les drageons. C’est à dire qu’on joint un scion (une petite branche d’un arbre qu’on aime) à un autre arbre qui est coupé au niveau des racines. Je vous le disais, les plantes sont magiques ! Vous vous imaginez, greffée à l’être que vous aimez? Les racines (le porte greffe) garderont les propriété de l’arbre d’origine alors que le greffon lui deviendra l’arbre aimé. Vous devez donc connaître le système racinaire de votre arbre et demander s’il est greffé sur racines.

Choisir un arbre en fonction de sa silhouette

Les arbres adultes ont des silhouettes différentes. Faites attentions certains arbres ont des formes qui se transforment à l’âge adulte. C’est donc la silhouette à l’âge adulte qu’il faut connaître.

  • port fastigé : silouette élancée. Fin et en hauteur. Les branches sont collées au tronc.
  • port étalé : les arbres + ou – en parasol. Le tronc est souvent court, les branches sont décollées du tronc obliques et parfois horizontales. Ils sont plus larges que haut.
  • port en boule : en boule ! Tronc droit avec le houpier (la couronne) en forme de boule bien régulière.
  • port ovoïde : en fuseau. Ils ont un houpier arrondi, mais plus haut que large. Ils sont plus larges que les fastigiés.
  • port conique : en pyramide régulière. C’est souvent les conifères ou les résineux. Ils s’étalent un peu en vieillissant.
  • port colonnaire : très droit
  • arbres tortueux : tout tordus !
  • port retombant : ceux qui pleurent
  • port étagé : port graphique, comme à plateaux
  • port en cépée : plusieurs tronc à la base

Choisir un arbre en fonction de son ombre

Tous les arbres ne donnent pas la même ombre. Ce n’est pas seulement une question de forme ou de port. Certains arbres laissent passer la lumière et de légers rayons de soleil et d’autres ont une ombre noire et très rafraichissante.

L’ombre d’un arbre est liée à sa densité de branches et de feuilles.

Il vaut mieux réserver les arbres denses aux régions du sud où le soleil est fort l’été  et où vous courez vers la fraîcheur de l’ombre.

Dans les régions plus au nord, vous recherchez plutôt la lumière. L’été au nord est parfois si court que oui, vous avez envie de cuire et d’être franchement éblouie. Au moins quelques jours par an… Du coup, vous planterez un arbre moins dense, plus transparent.

Vous le savez, l’ombre tourne autour de votre arbre en fonction de l’heure. La densité de l’ombre est importante aussi pour les plantes qui subiront l’ombre de votre arbre. L’ombre dense rend difficile le choix de plantes pour vos massifs. Alors que beaucoup de végétaux s’adaptent très bien à l’ombre légère. Une ombre légère vous laissera plus de choix. Mais c’est aussi vrai que vous avez le temps de changer vos massifs car votre arbre ne poussera pas en deux ans…

Quelques arbres à ombre légère

  • De rares érables, à choisir soigneusement. En général les petits érables à couleurs d’automne.
  • Les bouleaux pleureurs
  • Les ginkgo biloba
  • les gleditsia
  • les mélèzes
  • quelques saules
  • et les tamaris
  • et bien sûr les arbres à port fastigié

Quelques arbres à ombre dense

  • la plupart des érables (il faut donc bien choisir son érable)
  • les sapins et autres conifères type thuya
  • bien sûr les marronniers qui sont très denses
  • les cèdres
  • les chataîgners
  • les charmes
  • les hêtres
  • les bouleaux qui ne pleurent pas
  • les liquidambar
  • les prunus
  • les chênes, quelques variétés
  • les ormes

Bonne plantation ! Et vive l’été du 11 novembre !

3 commentaires
  1. Bravo Sandra, tout cela est très sympathique. On n’a plus de tes nouvelles.Que deviens tu ? On t’embrasse fort.
    Marc et Marie

Laisser un commentaire

Et si vous appreniez à faire un jardin?

Et si vous ne voulez pas lire sous le soleil, mais plutôt faire des tas de trucs avec des pelles et des sécateurs, alors vous trouverez tout au long de ce blog des conseils et des astuces. Et vous pourrez vous faire un paysage bien à vous caréné sur mesure. Un vrai jardin quoi. Mais le vôtre!

Vous pourrez même lire au soleil

Sur ce blog vous trouverez des tas de livres sur le jardin. Histoire de ne rien faire et de laisser les herbes pousser tranquille. Vous verrez, un jardin c'est aussi fait pour ça. Bon. Mais comme le truc c'est quand même de faire un jardin, les livres vous donneront plein d'idées!
Lire les articles précédents :
Jardiner quoi en novembre ?

Vous êtes une fille du vent. Dans une vie antérieure, vous avez été cultivatrice dans la plaine d'Orange. Ou bien...

Fermer